Cliquez-ici Une rencontre sympa pour aujourd'hui ? Cliquez-ici
« « Baise et sodomie pour une jeune salope | La reine de la fellation et bonne suceuse » »

Mon cul, ma cramouille et mon cousin

Je me demande à mon cousin de s’occuper de mon pot d’amour et ma rondelle

Pas plus tard qu’hier, tout l’après-midi, j’ai eu une sacrée grosse envie de baiser.
J’avais des fourmis dans la chatte, ma culotte trempée de cyprine, des gouttes de mouille qui coulaient entre mes cuisses. Ça urgeait, fallait que je me fasse ramoner la moule en urgence.
En conséquence de quoi, arrivée chez moi, je cours jusqu’au salon en jetant mes fringues dans tout les sens. Je me jette sur mon cousin que j’héberge. Baiser avec son cousin c’est pas si grave, d’autant qu’il est pourvu d’un braquemard du genre qui te donne envie de le gardez pour toi.

En attendant, c’est dans ma bouche qu’il joue à “tu veux ou tu veux pas” son mandrin encore prépucé ce qui fait que je m’amuse à faire tourner ma langue entre son gland et sa peau en dirigeant sa tête entre mes jambes, lui signifiant qu’il fallait qu’il me bouffe le cul.

Mais il a un geste de recul :
– mais cousine, t’as la cramouille puante !
– normal, j’ai mouillé toute la journée. Bouffe-moi le cul sinon je dis à ton père que tu te laisses sucer par ta cousine !!

Finalement, ce jeune branleur continue de me bouffer le cul, et vu sa trique, l’enflé a l’air d’y prendre goût.
Et je découvre que c’est pas un manchot dans le cunni à tel point que je jouis en balançant un grand jet de cyprine dans sa bouche. Pour me faire pardonner je lui demande de poursuivre ses languettes sur mon trou du cul pour qu’il puisse m’enculer.

Publié par Lerotik

Commentez ce texte :